Presse

"(...) Florian Billot qui interprète au piano ce programme peu conformiste (qui ose aujourd'hui proposer au public César Franck et Henri Dutilleux ?) s'affirme souverain dans les univers rêvés de Debussy et Ravel, mais sait également investir avec délicatesse celui-ci secret de César Franck. Le pianiste Florian Billot ne se laisse pas surprendre par la puissance exigée par Henri Dutilleux pour l'imposant Choral et variations qui met un point final à sa Sonate (...)." (Michel Jakubowicz, ***** on-mag.fr)

"(...) Le sens de la construction, (...) un parfait équilibre entre la gravité et le charme, la concentration et l'imagination sonore qui rend passionnante son interprétation (...)." (Jacques Bonnaure, *** classica)

"(...) un interprète dont les qualités d'architecte sautent aux yeux (...)." (Laurent Marcinik, diapason)

 

« Retour de l’enfant…prodige ! La séquence Jeunes Solistes, avec Idomeneo Quartet et Florian Billot, composée de musiciens de moins de trente ans, a montré que la valeur n’attend pas le nombre des années » (L’Union, octobre 2011)

"The return of the child…prodigy! The Young Soloists Sequence, with the Idomeneo Quartet and Florian Billot, composed of musicians under the age of thirty, showed that talent does not depend upon age"

 

« La « Deuxième Ballade » de Chopin était une entrée en matière à la fois exubérante et intérieure. Passant d'une atmosphère à l'autre sans troubles, la pièce fut jouée avec aisance par le pianiste. Vint ensuite la « Fantaisie en do dièse mineur » réalisée en un exquis tournoiement. […] Le "Rêve d’amour" était exquis, plein de délicatesse et de lyrisme. Le pianiste a fait coexister les traits virevoltants et les silences dramatiques de manière charmante, créant un univers musical onirique. La « Douzième Rhapsodie » de ce même compositeur conclua le concert. Le début ténébreux a été rendu de manière orchestrale par le pianiste. […]Ces successions d'ambiances, difficiles à enchaîner, ont été assumées et réussies par le pianiste. » (L’Union, juillet 2010)

"The Second Ballad of Chopin was at the same time lively and intimate . Moving from one atmosphere to the other without confusion, the piece was played with ease by the pianist.Then came the "Fantasy in C sharp minor" made of a delightful lightness. [...] The "Lieberstraüm" was exquisite, full of delicacy and lyricism. The pianist delightfully coincides twirling bars and dramatic silences, creating a musical dream.The "12th Rhapsody" of the same composer concluded the concert. The dark beginning was brilliant. [...] This subtle combination of mood, was successfully performed by the pianist."

 

«Chopin, Liszt, Schumann… le pianiste conjugue avec virtuosité les écritures romantiques […] C’est dans son répertoire de prédilection qu’on le retrouve pour cette promenade musicale. […] des déclinaisons qui jouent sur les contrastes entre les humeurs romantiques, à la fois intimes et déclamées chez Chopin, exaltées et chaleureuses chez Liszt, déchirées et apaisées chez Schumann. De la deuxième ballade très poétique de Chopin (dédiée à Schumann…) à la virtuosité ébouriffante de la Rhapsodie hongroise de Liszt, Florian Billot exprime avec brio toutes les nuances et couleurs de ces trois immenses compositeurs».(L’Union, juillet 2010)

"Chopin, Liszt, Schumann ... the pianist gives a virtuoso performance of these romantic works [...] We can appreciate his play for this musical walk in his favorite repertoire. [...] Variations that play on the contrasts from the romantic mood, both deep and expressive with Chopin, impetuous and warm with Liszt,  torn and peaceful with Schumann. From the Second Poetic Ballad of Chopin (dedicated to Schumann ...) to the amazing virtuosity of Liszt's Hungarian Rhapsody, Florian Billot brilliantly expresses all shades and colors of these three great composers."

 

« Granados, Debussy, Moussorgski… Florian Billot décline toutes les subtilités et couleurs d’œuvres inspirées par la peinture. Un récital aux couleurs subtiles » (L’Union, juillet 2008)

"Granados, Debussy, Mussorgsky ... Florian Billot’s music fades all the subtleties and colors of works inspired by painting. A recital with subtle colors…"

 

«Nanti de plusieurs grands prix, ce jeune et brillant virtuose, distingué à Salzbourg, invité par la maison Claude Debussy de Saint Germain en laye, a déjà été applaudi par le public rémois dans le cadre des « flâneries » et commence une carrière prometteuse. […]Les artistes anglais (English String Quartet)séduits par la virtuosité et le tempérament du jeune homme lui proposent de se joindre à eux pour ce concert à Bézannes. […] un interprète dont la fougue est à l’égale du talent »  (L’Union, mars 2002)

"With several major awards, this brilliant young virtuoso, distinguished in Salzburg and invited by the House of Claude Debussy’s Institution in St Germain en Laye, has already been applauded by the audience of Reims during the Flâneries Musicale and starts a bright career. [...] The English Artists (English String Quartet), impressed by the virtuosity and  the artistic temperament of the young man, asked him to join the quartet for this concert in Bezannes. [...] A performer as passionate as he is talented"